On continue les recettes « fait maison » avec la préparation de vos propres yaourts ! Rien de plus simple à faire et une multitude de possibilités selon vos goûts. Aujourd’hui c’est une recette toute simple au miel d’oranger et d’autres suivront pour vous inspirer mais une fois que vous aurez compris le fonctionnement vous n’aurez plus besoin de recette. Il faut bien entendu une yaourtière. Ça coûte trois fois rien et ça fait des centaines de yaourts. Et pour les ferments lactiques je les ai pris en magasin bio et si c’était une denrée rare il y a quelques années, il s’en trouve de partout maintenant. Et puis si vous n’en trouvez pas vous les remplacerez par un yaourt industriel. Ça fonctionne aussi !

1542635032297

Eclairage nutritionnel

La recette d’un yaourt est simple et ne contient que 3 ingrédients : du lait, des constituants du lait (lait en poudre, protéines de lait…) ajoutés par les industriels pour enrichir le yaourt, des ferments (Lactobacillus bulgaris et Streptococcus thermophilus). Dans les yaourts sucrés, aromatisés, ou aux fruits on retrouve du sucre, des arômes et des fruits en plus de la recette de base. Tout ce qui contient autre chose ou d’autres ferments ne peut pas être qualifié de yaourt.

Faire ses yaourts maison c’est encore et toujours une façon de bien choisir les aliments de sa recette et de bien les doser pour éviter des apports caloriques inutiles. Et tout ça en ayant le choix des goûts et des saveurs !

 

 

 

Le lait de vache est source de protéines de deux types : les caséines et les protéines du lactosérum (c’est de la que vient la whey protéine). Par ailleurs c’est une source importante de Calcium avec en moyenne 120mg de Calcium pour 100ml de lait. Vous pouvez prendre du lait écrémé si vous souhaitez limiter l’apport en matière grasse de vos yaourts. Ou du lait ½ écrémé. Le lait UHT peut donner des yaourts un peu moins fermes. Pour des yaourts plus fermes partez sur du lait pasteurisé, ou encore du lait cru pour ceux qui en ont à disposition.

Concernant la touche sucrée, j’ai utilisé du miel d’oranger pour parfumer les yaourts. La dose de 25g de miel pour 500ml de lait permet d’obtenir 4g de sucre pour 1 yaourt (5 yaourt de 100ml). C’est suffisant pour le goût et bien moindre par rapport aux yaourts industriels dans lesquels on peut retrouver jusqu’à 15g de sucre (bien blanc bien raffiné) pour 100ml…  

 

A vos courses !

  • 500ml lait pasteurisé (écrémé ou demi écrémé)
  • 25g de miel
  • Quelques gouttes de fleur d’oranger

Et une yaourtière 🙂

IMG_6031

Cuisinez…

  • Dans une casserole porter le lait à ébullition puis baissez le feu et laissez-le frémir 15 à 20 minutes (80 à 87°). Remuer de temps en temps pour éviter la formation d’une peau.
  • Sortir le lait du feu et laisser refroidir 10 à 20 minutes (pour obtenir une température moyenne de 45 à 55°)
  • Mélanger le sachet de ferments avec une petite quantité de lait pour bien le diluer
  • Ajouter le reste du lait. C’est l’ensemencement !
  • Fouetter le lait pour bien répartir les ferments
  • Verser la préparation dans les pots de yaourt
  • Disposer dans la yaourtière
  • Laisser fermenter au moins 3h (le temps que les protéines coagulent et forment un gel)
  • Conserver au frigo avant dégustation

 

1542634981876

Astuces

  • Prenez le temps de bien faire bouillir puis frémir le lait. Cela permet de dénaturer les protéines qui ensuite coaguleront d’autant mieux quand le pH diminuera (production d’acide lactique par les ferments).
  • Ne  mélangez pas vos ferments avec un lait trop chaud. Au-delà de 60° vous allez les « tuer » et vos yaourts ne coaguleront pas.

 

 Dégustez…

1542634963417

Publicités